Jeux vidéo d’espion : James Bond au centre

Toutes les personnes nées dans les années 80 se souviennent parfaitement de l’apparition du jeu vidéo en France, et plus globalement dans le monde, les vieux ordinateurs, les vieilles consoles de jeux. Tout est arrivé très progressivement… Mais nous en avons bien profité et ce moment était magique, même si aujourd’hui la majorité d’entre nous ne pourrait pas se mettre sur un jeu d’époque plus de deux minutes… disons qu’ils n’ont pas très bien vieillis.

Enfin si je décide de vous faire un petit article aujourd’hui c’est avant tout parce que je me souviens d’un jeu en particulier, un jeu qui m’a marqué à tout jamais et durant lequel je me suis complètement éclaté même si il n’est pas radicalement vieux : le premier James bond sur Playstation 1 avec le mode multijoueur qui était très important puisqu’on pouvait affronter ses amis avec un écran partagé… magnifique !

La prise en main de l’espion était facile, fluide. Et qu’est-ce qu’on s’amusait ! C’était incroyable… Je pense que je suis tombé complètement amoureux de 007, également appelé James Bond, à ce moment-là. Il m’a fallu plusieurs années avant de jouer à l’espion dans ma chambre ou dans le jardin. Même mes potes se marraient bien en me regardant partir dans des délires toujours plus fous !

Aujourd’hui encore j’avoue avoir des attirances particulières pour les outils d’espionnages, les gadgets ou même les logiciels espions qui sont nombreux. Plus la technologie avance plus l’espionnage avance lui aussi… Que ce soit l’espionnage politique avec des gadgets toujours plus fou, mais encore l’espionnage particulier avec la surveillance de ses employés, de ses enfants ou encore de son conjoint ! Bref, tout est possible.

Revenons à nos moutons : James « 007 » Bond

Je me revois encore assis sur le canapé en peau de mammouth de la mère de mon pote, chez mon pote, sur la console de mon pote. Dur pour moi de convaincre mes parents à m’en offrir une… C’est même l’histoire de mon enfance avec un grand H je crois.

Bref, concentré comme pas possible, en train de se chercher discrètement sur la carte, que ce soit avec des pistolets mitrailleurs ou un sniper allongé dans la neige… Que de souvenir intense dans la peau d’un espion qui a l’époque nous semblais plus vrai que nature.

Voilà… c’était court mais intense et c’était surtout l’occasion pour moi de revenir avec vous sur mes débuts dans la passion qui m’habite aujourd’hui : le gaming !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *